Emploi et politiques sociales

Capital.fr • Le contrat de génération

11 avril 2012 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP a répondu aux questions de Sandrine Chauvin, de Capital.fr, sur une des mesures phare du candidat socialiste François Hollande : le contrat de génération, destiné à lutter contre le chômage des seniors et des jeunes.

Principe du contrat de génération souhaité par François Hollande : "un jeune de moins de 30 ans embauché en CDI est accompagné par un salarié de plus de 55 ans, ainsi maintenu dans l'emploi jusqu'à son départ en retraite".

Ce dispositif est surtout symbolique, tranche Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation iFRAP. De surcroît, son impact potentiel sera annihilé par la cascade de charges supplémentaires (suppressions des allègements sur les heures supplémentaires, augmentation des cotisations chômage, etc.) prévu dans le programme socialiste, explique-t-elle. Selon nos calculs, celles-ci augmenteront de 16,9 milliards d'euros le coût du travail et freineront les créations d'emplois.

A lire le projet du PS, les entreprises de plus de 50 salariés qui n'auraient pas conclu d'accord majoritaire sur l'emploi des jeunes et des seniors ne pourraient plus bénéficier d'exonérations de charges sur les bas salaires (entre 1,4 et 1,6 smic) à partir du 1er janvier 2013.

Retrouvez l'article intégral sur le site de Capital.fr.