Emploi et politiques sociales

La France progresse dans le classement de la Banque Mondiale

07 septembre 2006 • Julien Lamon

emploi_politiquessociales.jpg

Douze places de gagnées par la France dans le quatrième classement du rapport Doing Business (ndlr, faire des affaires) établi par la Banque Mondiale à partir d'indicateurs juridiques. Désormais au 35 ème rang du palmarès, la France reste néanmoins bien loin de la grande majorité des pays développés (Etats-Unis 3 ème, Canada 4 ème, Royaume-Uni 6 ème, Norvège 9 ème, Allemagne 21 ème…).

Citée par Le Figaro, dans son supplément économie du 6 septembre 2006, Christine Lagarde, ministre déléguée au commerce extérieur fait preuve d'une assez mauvaise foi puisqu'elle déplorerait l'aspect réducteur du classement. En effet, il ne prendrait pas en compte des facteurs tels que l'environnement général, la politique économique, la qualité des infrastructures ou encore la taille du marché.

Pourtant, un autre classement, effectué par la Heritage Foundation et le Wall Street Journal, place la France 44 ème sur 161 selon son indice de liberté économique. Calculé à partir de 150 variables indépendantes différentes, cet indice prend en compte, quant à lui, nombre de facteurs sus-cités par notre ministre.

Encore une fois, quand la France sort mal classée d'une comparaison internationale, nos élites préfèrent remettre en cause la méthode utilisée plutôt qu'oser affronter la réalité. Peut-être devraient-ils faire preuve d'humilité et utiliser ces outils analytiques pour "corriger" leur interventionnisme préjudiciable à la santé économique de notre pays.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.