Emploi et politiques sociales

Hôpital public : la réforme est urgente

29 avril 2009 • Philippe François

emploi_politiquessociales.jpg

Après le manifeste de 25 Professeurs de médecine et les manifestations des personnels de santé du 28 avril, l'hôpital a 4 options : ne rien changer, recommencer la concertation, la loi Bachelot ou une autre réforme s'il existe un projet caché.

Mais le temps presse comme le montrent le rapport du HCAAM et Dominique Coudreau, ancien directeur de l'Agence régionale d'Hospitalisation d'Ile de France, conseiller du président de la Générale de santé.

La liste des 61 membres du HCAAM (Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance maladie) est impressionnante par la diversité de ses membres, leur indépendance et leur très haute qualification Liste nominative des membres du HCAAM (06/04/09/). Leur dernier avis est récent (Avis sur la situation des établissements de santé adopté le 23 avril 2009. Il a été adopté par 56 de ses membres. Seuls 2 représentants de la CGT, 2 de CGT-FO et 1 des députés socialistes ont voté contre. Son jugement est clair :

"Le constat des disparités – non justifiées par la nature des charges – entre les établissements permet de conclure qu'une meilleure organisation dégagerait des marges substantielles de productivité."

PowerPoint - 267.5 ko
Dominique Coudreau : La modernisation de l'hôpital public

Dans la présentation ci-contre, Dominique Coudreau illustre ces problèmes sur deux exemples concrets importants : l'analyse médicale et la chirurgie. Ce second cas est particulièrement dramatique puisque la question est posée : "Le déplacement progressif de la chirurgie vers le secteur privé est-il définitif ?"

Les personnels des hôpitaux n'ont pas intérêt à ce que la réponse à cette question soit positive. Les malades non plus. Et même les cliniques privées et les hôpitaux mutualistes qui pourraient en profiter à court terme, redoutent la perte d'excellence de la médecine française à moyen terme. Sans doute aussi craignent-ils les mesures extrêmes (dirigistes) que les responsables politiques seraient tentés de prendre en cas de marginalisation définitive des hôpitaux publics. La réforme des hôpitaux publics est vraiment urgente.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.