Emploi et politiques sociales

Focus sur l’emploi dans l’industrie française

14 mars 2019 • Corentin Droz-Georget

roue.jpg

D’après les derniers chiffres de l’Insee sur l’emploi salarié, publiés le 12 mars dernier, pour le quatrième trimestre, les créations nettes d’emploi salarié dans l’industrie sont en augmentation de 6.500 emplois par rapport au trimestre précédent et de 9.500 par rapport à 2017. Ces chiffres nous permettent de revenir sur l’évolution de l’emploi salarié dans l’industrie depuis plusieurs années.

L’industrie est un pilier de l’économie, sa part dans le PIB a fortement diminué mais reste cependant significative. Le PIB s’élevait à 2.291,7 milliards d’euros en 2017[1]. Sur la même période le secteur de l’industrie français dégageait 285,8 milliards d’euros en valeur ajoutée[2]. Ainsi la part de l’industrie dans le PIB représentait 12,47% en 2017. Le secteur industriel français comptait 4.551.000 emplois salariés en 1989, il n'en comptait plus que 3.180.000 en 2017… soit une diminution de 30%. Certaines activités industrielles, comme le textile et le cuir ou l’industrie extractive sont très fortement touchées par ce phénomène de désindustrialisation du pays. Quelles sont les activités industrielles les plus touchées par cette diminution de l’emploi salarié ?

Source : Insee, Marché du travail - séries longues - 2015, https://www.insee.fr/fr/statistiques/1406859?sommaire=1406870

D’après les derniers chiffres de l’Insee sur l’emploi salarié publiés le 12 mars dernier, pour le quatrième trimestre, les créations nettes d’emploi salarié dans l’industrie sont en augmentation de 6.500 emplois par rapport au trimestre précédent et de 9.500 par rapport à 2017. Le graphique ci-dessous illustre l’inversion de la courbe au cours de l’année 2017. Certes les proportions sont modérées, cependant il est important de signaler ce changement. Ces chiffres concernent l’ensemble du secteur de l’industrie, il est par conséquent impossible de regarder précisément dans quel secteur industriel sont créés ces emplois, du moins pour l’instant. L’industrie reprend le chemin de la création d’emplois, alors qu’elle persistait sur le chemin inverse depuis très longtemps. Certes, il ne faut pas crier victoire trop tôt, mais on ne peut que se réjouir de cette évolution.

Source : Insee, Emploi salarié par secteur au quatrième trimestre 2018

La part de l’industrie dans le PIB

La direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l’Economie estime qu’en 2016, l’industrie manufacturière française représenterait seulement 10,2% du PIB, alors que l’industrie globale, manufacturière et extractive, pèserait pour 12,6% du PIB[3]. En comparaison, la part de l’industrie manufacturière dans le PIB en Allemagne se monte à 20,6%, soit deux fois plus qu’en France. L’Italie et l’Espagne ont aussi une industrie manufacturière plus importante qu’en France.

Source : Ministère de l’économie, Direction générale des entreprises, « Chiffres clés de l’industrie manufacturière, édition 2017 »

L’évolution de l’emploi salarié dans l’industrie par sous-secteurs

Le secteur de l’industrie comporte beaucoup de sous-secteurs d’activité différents. Nous l’avons vu la tendance générale est une diminution des emplois salariés. Cependant, il est intéressant d’analyser l’évolution de l’emploi salarié sous-secteur par sous-secteur, afin de comprendre comment est distribué cette diminution générale. Le tableau ci-dessous représente les effectifs de personnels (en milliers de personnes, hors intérim) dans chaque sous-secteur en 1989, 2003 et 2017 ainsi que les taux de variations correspondants.

Sous-secteurs de l'industrie

1989

2003

1989/2003

2017

2003/2017

1989/2017

Industries alimentaires

563

591

4,97%

570

-3,55%

1,24%

Fabrication de boissons

Fabrication de produits à base de tabac

Cokéfaction et raffinage

21

14

-33,33%

9

-35,71%

-57,14%

Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques

204

170

-16,67%

131

-22,94%

-35,78%

Fabrication d'équipements électriques

173

145

-16,18%

108

-25,52%

-37,57%

Fabrication de machines et équipements

275

229

-16,73%

178

-22,27%

-35,27%

Industrie automobile

310

297

-4,19%

192

-35,35%

-38,06%

Fabrication d'autres matériels de transport

173

136

-21,39%

155

13,97%

-10,40%

Fabrication de textiles

443

202

-54,40%

106

-47,52%

-76,07%

Industrie de l'habillement

Industrie du cuir et de la chaussure

Travail du bois et fabrication d'articles en bois etc.

353

279

-20,96%

181

-35,13%

-48,73%

Industrie du papier et du carton

Imprimerie et reproduction d'enregistrements

Industrie chimique

232

178

-23,28%

140

-21,35%

-39,66%

Industrie pharmaceutique

89

90

1,12%

81

-10%

-8,99%

Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique

383

353

-7,83%

266

-24,65%

-30,55%

Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques

Métallurgie

580

489

-15,69%

379

-22,49%

-34,66%

Fabrication de produits métalliques,

Fabrication de meubles

425

350

-17,65%

276

-21,14%

-35,06%

Autres industries manufacturières

Réparation et installation de machines et d'équipements

Extraction de houille et de lignite

66

31

-53,03%

21

-32,26%

-68,18%

Extraction d'hydrocarbures

Extraction de minerais métalliques

Autres industries extractives

Services de soutien aux industries extractives

Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné

184

170

-7,61%

172

1,18%

-6,52%

Captage, traitement et distribution d'eau

77

155

101,30%

215

38,71%

179,22%

Collecte et traitement des eaux usées

Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération

Dépollution et autres services de gestion des déchets

Ensemble

4 551

3 879

-14,77%

3 180

-18,02%

-30,13%

Données de l’emploi salarié (hors intérim) en milliers de personnes pour la France métropolitaine.

Source : Insee, Marché du travail – séries longues 2015 , Enquête emploi 2016 et 2017, Tableaux de l’économie 2017 et 2018 – DGE Chiffres clés de l’industrie – Fondation iFRAP

La première constatation que nous pouvons faire est que la quasi-totalité des secteurs accuse une baisse importante du nombre d’emplois salariés. La situation du secteur industriel français est préoccupante car ses effectifs de personnels sont en forte diminution. Par rapport à 1989, l’industrie française voit ses effectifs diminuer de plus de 30% en 2017. De plus, la dégradation s’est accentuée à partir du début des années 2000. En effet, on constate une diminution de 18% en 2017 par rapport à 2003.

Le sous-secteur de la fabrication de textiles et de l’industrie de l’habillement, du cuir et de la chaussure est celui qui subit la plus forte diminution. Entre 1989 et 2017, dans ce sous-secteur, l’emploi salarié a diminué de 76% en passant de 443.000 emplois salariés à seulement 106.000.

En outre, l’industrie extractive subit, elle aussi, une forte diminution de son emploi salarié de plus de 68% pour passer de 66.000 emplois salariés en 1989 à 21.000 en 2017. La baisse d’activité de ce secteur s’explique en partie par l’émergence de nouvelles préoccupations écologiques et par le coût des matières premières.

Cependant, le secteur agroalimentaire affiche une progression d’effectifs en 2017 de 1.24% par rapport à 1989. Ce secteur qui constitue, à lui seul, près de 18% des emplois salariés de l’industrie est un des seuls à voir progresser l’emploi salarié.

Autre exception, le secteur regroupant le traitement de l’eau, des eaux usées, des déchets et de la dépollution qui continue sa forte progression depuis le début des années 2000. Les effectifs de ce secteur progressent de 38,71% en 2017 par rapport à 2003 et de 179,22% par rapport à 1989. La bonne santé de ce sous-secteur est en grande partie due aux nouvelles préoccupations écologiques, au développement durable et à la dépollution de ces dernières années.

Finalement, le sous-secteur de la fabrication de matériels de transport (hors industrie automobile) qui a subi une baisse de son emploi salarié de 21.39% entre 1989 et 2003, voit la tendance s’inverser ces dernières années, avec une augmentation de près de 14% entre 2003 et 2017. En effet, l’emploi salarié de ce sous-secteur passe de 173.000 personnes en 1989 à 136.000 en 2003 puis à 155.000 en 2017.

Source : Insee, Marché du travail – séries longues 2015 , Enquête emploi 2016 et 2017, Tableaux de l’économie 2017 et 2018 – DGE Chiffres clés de l’industrie – Fondation iFRAP


[3] Ministère de l’économie, Direction générale des entreprises, « Chiffres clés de l’industrie manufacturière, édition 2017 »

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.