Emploi et politiques sociales

Faire baisser la "complexitude" sociale

25 janvier 2013 • l'équipe de la Fondation iFRAP

La Fondation iFRAP est citée par le journal Les Echos dans sa livraison du 25-26 janvier 2013 pour ses études de décembre 2012 et de janvier 2013 sur l'organisation et les dépenses de la Sécurité sociale.

« Comme souvent, l'[*iFRAP*] - qui se spécialise dans l'évaluation des politiques publiques et finances publiques - n'y va pas avec le dos de la cuillère. Mais avec rigueur. Passant en revue les dépenses de fonctionnement permettant de faire vivre une protection sociale qui représente environ un tiers du PIB, le dossier de "Société Civile", le mensuel de l'iFRAP, estime que plus de 6 milliards d'euros peuvent être économisés.

A cet effet, il faut simplifier radicalement un système caractérisé par sa complexité et sa multitude d'organes. Concrètement : fusion des caisses primaires d'assurance-maladie comme des CAF au niveau régional, intégration de la caisse vieillesse et des organes complémentaires, optimisation de la gestion des données. Une sévère, mais compréhensible, remise en question du paritarisme et des territoires de la protection sociale.

L'heure est à la recherche et la mise en œuvre de pistes solides pour réduire justement et drastiquement les dépenses publiques. L'iFRAP apporte une vision synthétique et extrêmement volontariste, qui ne manquera pas de faire sursauter. Avant le prochain dossier de "Société Civile" (...) [de janvier], qui proposera plusieurs dizaines de milliards d'euros de coupes dans les prestations. »