Emploi et politiques sociales

Encourager la mobilité dans le parc HLM

01 avril 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton14044.jpg

1,7 million de Français sont sur liste d'attente pour une HLM. Mais l'Insee a calculé que parmi les 20 % des ménages disposant des revenus les plus élevés, 225 000 occupaient une HLM en 2006, ce qui leur apportait une subvention implicite de 319 euros par mois. Le problème, c'est l'offre insuffisante de logements à la location, liée à une faible fluidité dans le parc existant. Celle-ci est deux fois inférieure à celle du secteur privé notamment dans les zones tendues : l'occupant d'un logement social bénéficie d'une rente à vie, due au droit au maintien dans les lieux, à peine corrigée par un supplément de loyer. Le calcul du loyer en fonction des revenus, et non plus en fonction de l'historique du logement HLM, conduira à supprimer la subvention de 319 euros à, en moyenne, 20 % des locataires de cette tranche, une économie de 170 millions par an. Le départ à terme de ces locataires du parc éviterait la construction de 100 000 HLM, correspondant à 6,7 milliards d'investissement.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.