Emploi et politiques sociales

Cumul emploi retraite : pas encore pour le secteur privé

04 juin 2008 • Philippe François

emploi_politiquessociales.jpg

Depuis des décennies, les fonctionnaires peuvent cumuler librement leur retraite et le salaire d'un autre emploi, alors que cette possibilité est très limitée pour les salariés du privé. Le gouvernement envisage d'autoriser ce cumul pour tous, mais la Présidente de la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse (CNAV) vient de déclarer :
"Il y a certes une légitimité à assouplir les règles de cumul dans le privé, car dans d'autres régimes, les salariés peuvent déjà liquider leur retraite et trouver un autre emploi sans être pénalisés, mais il est trop tôt pour le faire." On remarque la pudeur avec laquelle Madame Karniewicz parle "d'autres régimes" sans citer celui des fonctionnaires.

Quelques jours plus tard, François Chérèque secrétaire général de la CFDT dans La Tribune "met en garde le gouvernement sur le cumul emploi-retraite, qui lui pose un vrai problème". La CFDT, très favorable dès l'origine à la loi sur les 35 heures, croit toujours qu'il faut partager le travail. François Chérèque est persuadé que ces retraités vont prendre la place des jeunes. Conclusion : cette mesure "Il faut la différer".

Il est curieux que ces responsables syndicaux qui voient de multiples inconvénients au cumul emploi-retraite pour les salariés du privé n'en voient aucun pour les fonctionnaires.

Le témoignage que nous avions reçu il y a 1 mois indique l'urgence de cette réforme qui ne doit être remise à plus tard sous aucun prétexte. Le scandale est encore plus grand quand il s'agit de personnes qui se font piéger de bonne foi par des règlements qui leur semblaient inimaginables. La colère de notre correspondant s'explique puisqu'il ignorait 1) que le cumul lui était interdit et 2) qu'il était autorisé pour les fonctionnaires. Malgré les protestations des syndicats, le gouvernement semble décidé à libérer la possibilité de travailler une fois à la retraite. Soyons très vigilants pour éviter que les fonctionnaires des ministères n'introduisent dans la loi une série de taxes et de conditions qui la videraient de sa substance.

Commentaires

  • Par Philippe François • Posté le 02/05/2010 à 06:37 A moins que votre cas soit tout à fait exceptionnel, vous devriez n'avoir aucun problème à cumuler votre retraite de fonctionnaire avec un salaire dans le privé. Cela a toujours été possible pour les fonctionnaires, et l'iFRAP demandait depuis longtemps que cela soit aussi possible pour les salariés du privé, sans condition et sans plafond. Il y a eu une période intermédiaire où le total salaire + retraite devait être inféieur au salaire précédent. Mais cela a été supprimé, je crois, il y a 1 ou 2 ans. Certains responsables politiques ont fini par comprendre qu'en travaillant, vous ne prenez pas la place d'un jeune, mais créez de l'activité pour vous-même et pour des jeunes en plus.
  • Par Wamadeus • Posté le 02/05/2010 à 06:37 Puis-je cumuler une pension de la fonction publique (30 ans d'ancienneté et je vais être radié des cadres le 31 août 2010 après 10 annnées de disponibilité)avec le salaire que je perçois de mon nouvel emploi dans le privé (j'aurai 60 ans le 31 août 2011) ? Si le cumul est possible, y aura-t-il un plafonnement ? Personne n'est en mesure de me répondre rapidement !
  • Par jpc • Posté le 11/02/2009 à 09:42 Lors d'un cumul Emploi Retraite (qui peut être la poursuite d'une activité dans une société créée pour cela, il est scandaleux de payer des cotisations à fonds perdus...
    Personne n'en parle ... et les intéressés que nous sommes trop peu nombreux pour descendre dans la rue et casser qques vitrines ... pour mettre un terme à ce vol légal par les Caisses
  • Par Philippe François • Posté le 06/01/2009 à 14:12 L'iFRAP a beaucoup travaillé sur ce sujet et je dois corriger plusieurs de vos affirmations:
    - nos comparaisons incluent évidemment la retraite de base et les complémentaires ARRCO/AGIRC du privé comme indiqué dans nos articles
    - oui nous sommes tout à fait au courant de l'avantage familial qui existe dans le privé pour chaque enfant
    - oui nous savons que les primes n'étaient pas prises en compte pour les retraites des fonctionnaires (ce n'est plus le cas). Il est vrai aussi que les fonctionnaires ne cotisaient pas sur leurs primes.
    - dans le privé le cumul retraite/emploi n'est vraiment possible que depuis ce 1er janvier 2009
    Comme je l'ai indiqué dans plusieurs articles, c'est en partie pour éviter ces débats sur les avantages comparés des uns et des autres que nous pensons qu'il faut se focaliser sur "combien cela coûte ?". Et les chiffres sont impressionnants. Pour financer les retraites des fonctionnaires d'Etat et leurs nombreux avantages, l'Etat (donc les contribuables) doit verser une cotisation employeur de 55% des salaires contre 15% dans le privé. Et ce pourcentage augmente de 1% par an pour passer de 55% à 75% en 2025.
    De nombreux fonctionnaires de bonne foi ne réalisent pas le coût insupportable des avantages retraites dont ils bénéficient. Mais rien ne les empêche de se renseigner, tous les documents officiels du COR ou de la DGAFP sont disponibles sur Internet. Et les fonctionnaires doivent être logiques: ils ne peuvent pas à la fois estimer qu'ils ne sont nullement avantagés et refuser un alignement sur le privé.
    C'est aussi pour éviter ces discussions stériles que nous proposons un régime unique obligatoire pour tous les Français, comme en Suède.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.