Emploi et politiques sociales

Création d'emplois : comparaison France - Royaume-Uni

Colloque "Une comparaison France - Royaume-Uni. Le retard français : 7 millions d'emplois."

25 février 2004 • l'équipe de la Fondation iFRAP

emploi_politiquessociales.jpg

Sandrine Gorreri, diplômée en 1995, DEA en gestion organisation des entreprises (Dauphine Paris IX), collabore à l'iFRAP depuis 1997 et a été récemment consultante pour le gouvernement Wallon dans un groupe de prospective sur les politiques d'entreprises.

Quelques chiffres comparatifs

Beaucoup de pays ont fait bien mieux que la France en matière de création d'emplois (Suède, Danemark, Espagne, Etats-Unis.), mais nous avons choisi la Grande-Bretagne parce que nous sommes géographiquement très proches, et nous partons aussi d'une population totale sensiblement voisine.

En 2000, pour une population totale sensiblement la même (environ 60 millions d'individus), une structure de population relativement proche (39 millions de personnes en âge de travailler en Grande-Bretagne et en France), on compte 28 millions d'emplois au Royaume-Uni, contre 24 millions en France, et 24 millions d'emplois marchands au Royaume-Uni, contre 17 millions en France, d'où l'écart de 7 millions.

Cette situation de l'emploi marchand est constatée sur une longue période (cf. graphique variation de l'emploi marchand depuis 20 ans). L'emploi stagne en France depuis 20 ans, alors que pour les Etats-Unis et le Royaume-Uni, l'augmentation est de près de 30% sur la même période. Ce graphique amène deux principaux commentaires : d'une part sur l'évolution de l'emploi marchand, d'autre part sur le taux d'emploi, notion sur laquelle il convient de s'attarder.

Le taux d'emploi est égal à la population qui travaille rapportée à la population en âge de travailler. C'est l'emploi total rapporté aux personnes dont l'âge se situe entre 15 ans et 64 ans.

En regardant les pourcentages pour les différents pays (France, Royaume-Uni, Etats-Unis et G7) nous pouvons constater que sur les vingt dernières années, la situation française est restée très stable, voire en régression, alors que le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont été en constante progression.

Le taux d'emploi chez les jeunes (15-24 ans) est nettement plus faible en France qu'il ne l'est au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. En France, un jeune sur trois travaille, contre deux sur trois au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. En ce qui concerne les 55-64 ans, il y a beaucoup plus de personnes qui travaillent dans ces catégories aux Etats-Unis (environ 63 %) et au Royaume-Uni (environ 55 %) qu'en France (42 %).

La situation de l'emploi et de l'emploi marchand en France a pour dernière conséquence le taux de chômage.

Partant d'une situation pratiquement identique dans les années quatre-vingt-dix (1990-1993) en France et au Royaume-Uni, les Anglais ont réussi à faire baisser spectaculairement le taux de chômage pour le réduire pratiquement de moitié, alors que la France reste aux alentours de 10% avec encore une légère progression en 2003.

PowerPoint - 86 ko
Diapos

Cet article fait partie du colloque Une comparaison France - Royaume-Uni. Le retard français : 7 millions d'emplois.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.