Emploi et politiques sociales

Banques : BALE II a bon dos

Courrier d'un entrepreneur

28 mai 2009 • René Hans

emploi_politiquessociales.jpg

Pour faire plaisir à un ami directeur de banque, j'ai ouvert dans son établissement un Plan d'Epargne Logement. Pour alimenter celui-ci, avec des versements mensuels, j'ai également ouvert un compte courant que j'alimente une fois l'an.

Je dispose, dans le même établissement, d'un PEA où j'ai versé 100.000 euros.

Mon ami banquier vient de m'écrire :

Bonjour Robert,

Je viens vers toi dans le cadre des comptes dont tu disposes dans notre banque.

En effet, le solde actuel du compte courant ne permettra plus les alimentations mensuelles de ton PEL, sauf approvisionnement de ta part.

Suite au dernier virement, la position actuelle est légèrement débitrice : - 57,48 euros. Tu connais les nouvelles normes BALE II, dans la gestion des irrégularités bancaires… !

[…]

Mon pauvre Monsieur, cette banque a perdu 300 millions d'euros avec les subprimes. Elle me rappelle à l'ordre pour 57,48 euros alors que j'ai déjà posé dans ses comptes 134.000 euros.

Qu'adviendrait-il de moi si j'étais une PME ?

Je respecte votre combat pour les PME, continuez à dénoncer, peut-être serez-vous entendu. Le financement des PME est une chose trop sérieuse pour être confiée à des banques.

Je n'ai pas voulu révéler l'identité de cette banque. Elle fait partie d'un groupe qui reconnait avoir perdu 1 milliard 800 millions (pour l'instant, entre Madoff 90 millions, Lehmann Brothers 400 millions, le reste a priori dans les subprimes).

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.