Emploi et politiques sociales

Hôpitaux de Paris

AP-HP : baisse de 1% des effectifs, 900 chefs de service menacent de démissionner

23 décembre 2009 • Philippe François

arton11459.jpg

Malgré les 40.000 fonctionnaires supplémentaires embauchés dans les hôpitaux à l'occasion des 35 heures, l'absentéisme y a fortement augmenté et le moral s'est dégradé. Malgré des coûts supérieurs de 30 à 40 % - notamment à l'AP-HP- à ceux des cliniques, pour ceux des soins qui sont comparables sur les malades comparables, le budget de ces établissements sont en déficit chronique. Et malgré des dépenses de santé plus élevées en France que dans tous les pays européens, le déficit de l'assurance maladie est de 10 Mds en 2009 et sera de 15 Mds en 2010.

Face à ces problèmes, les personnels de n'importe quelle autre organisation en concluraient qu'il y a quelque chose qui ne marche pas dans le système et qu'il faut agir. Les cadres notamment, plus conscients du fonctionnement du système. Et les chefs de services, grâce à leur vision encore plus large que leur procurent leurs situations et leurs responsabilités seraient en première ligne pour porter les réformes.

Depuis plusieurs années le syndicat des hôpitaux publics (FHF) avait reconnu que pour ramener les hôpitaux à l'équilibre, la seule méthode consistait à diminuer le nombre d'employés, mais que le gouvernement ne le voulait pas. Ce gouvernement le fait. Les médecins hospitaliers, cadres de haut biveau, dénoncent régulièrement les lourdeurs administratives des hôpitaux et l'impossibilité de gérer correctement leurs équipes. Leur rôle serait de mettre en application des réformes qui optimisent le fonctionnement de leurs services, pas de réclamer automatiquement plus de moyens.

A l'occasion de la réforme du management des hôpitaux votée cet été, les médecins chefs de pôle et de service ont insisté pour que les médecins fassent partie intégrante de l'équipe dirigeante des hôpitaux. Et puisque les postes de Directeur Général d'hôpitaux ont été ouverts à de nouveaux profils, ils ont légitimement demandé que des médecins aient la possibilité de diriger des hôpitaux. 900 chefs de service de l'AP-HP menacent de démissionner de leurs fonctions administratives pour protester contre une baisse des effectifs de 1% par an pendant 5 ans. Ce sont pour la plupart de remarquables spécialistes, mais ils ne démontrent vraiment pas leurs capacités à prendre des responsabilités de gestion et de management.

Assistance Publique des Hôpitaux de Paris :

- 37 hôpitaux

- 7 milliards d'euros de budget annuel

- 90.000 employés

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.