Éducation et culture

Les Échos • Manque d'enseignants : la solution du « travailler plus »

20 septembre 2011 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Jean-Francis Pécresse, éditorialiste au journal Les Échos, cite une étude de la Fondation iFRAP sur les économies de postes qui pourraient être réalisées en faisant davantage travailler les enseignants.

« Cercle de réflexion d'inspiration plutôt libérale, la fondation iFRAP vient d'estimer le gain que représenterait une augmentation du volume horaire des enseignants, à raison de deux heures supplémentaires par semaine, réparties sur une année scolaire plus longue qu'aujourd'hui. Quelque 33 millions d'heures d'enseignement pourraient ainsi être gagnées, sans avoir besoin de recruter des professeurs supplémentaires. Pour Agnès Verdier-Molinié, auteur de l'étude, cette mesure « permettrait de faire l'économie de 44.000 postes en équivalent temps plein » - un peu moins, en réalité, si l'on retire des effectifs les enseignants déchargés de cours. Ce gain brut doit par ailleurs être diminué d'une inévitable compensation salariale. Car si les professeurs français travaillent plutôt moins que les autres, ils sont aussi moins bien payés, hormis en fin de carrière, même en prenant en compte leurs indemnités et heures supplémentaires. »

Lire la suite sur le site des Échos