Éducation et culture

L'UNSA-Éducation réagit au dossier Éducation de la Fondation iFRAP

10 juin 2011 • l'équipe de la Fondation iFRAP

La dépêche AEF n°151261, présentant le prochain dossier sur l'Éducation de la Fondation iFRAP a provoqué un communiqué du syndicat UNSA-Éducation sous le titre : "Les ennemis de l'École publique en campagne".

Les ennemis de l'École publique en campagne

« Le think tank ultralibéral iFRAP, favorable à la privatisation de tous les services publics, vient de publier une "étude" qui vise à discréditer l'enseignement public. Ce travail prétend que l'École publique coûte plus cher que les établissements privés sous contrat. Contestable, le chiffrage de l'iFRAP passe sous silence les missions assurées par le service public pour mieux le mettre en cause. L'iFRAP sait-il que les 20% d'élèves en difficulté sont scolarisés dans le public ? Sait-il que 97% des élèves handicapés et des primo-arrivants sont accueillis par l'École publique ? »

Lire la suite

Cet argument de l'UNSA avait déjà été évoqué lors du colloque de mai dernier au Sénat, sur le système éducatif mais ces chiffres ne reflètent pas la réalité du système scolaire, si l'on se réfère aux statistiques du ministère de l'Éducation nationale (RERS). En effet, si l'enseignement privé compte en proportion beaucoup moins de classes d'enseignement adapté que l'enseignement public, c'est aussi parce qu'il intègre davantage les élèves en situation de handicap, ou encore ceux de nationalités étrangères, à des classes « normales ». D'où viennent les chiffres de l'UNSA ?

Nombre total d'élèves Enseignement adapté Handicap Nationalité étrangère
En 2008 en % en % en % en %
Premier degré public 5.746.134 86,5% 92,8% 90,3%
privé 897.458 13,5% 7,2% 9,7%
total 6.643.592
Second degré public 4.211.700 78,9% 96,0% 86,6% 88,6%
privé 1.128.000 21,1% 4,0% 13,4% 11,4%
total 5.339.700
Source : RERS 2009

Commentaires

  • Par françois • Posté le 22/06/2011 à 11:03 Dans la réponse de l’UNSA- Education, celle-ci avance un rapport d’étrangers parmi l’ensemble des élèves de 88,6% pour le secteur Public et de 11,4% pour le secteur Privé ?!?! (si j’ai bien saisi la portée de l’argument) Qu’entend par le mot "Etranger" l’UNSA ? Vraisemblablement, étant donné le chiffre donné de 88,6%, il ne s’agit pas d’"Etrangers" mais d’élèves d’origine étrangère mais ayant acquis la nationalité française ! Or, même ce chiffre rapporté à l’ensemble de la composition des élèves scolarisés ne correspond pas de loin à la composition de la population française "français de souche-origine émigration" !!! De plus, les statistiques tenant compte des "origines migratoires" sont, (si j’ai bonne mémoire, et cela demande vérification), rigoureusement interdites dans les études démographiques et statistiques ! Alors, où l’UNSA a-t-elle été puisée ses information ?