Éducation et culture

L'Opinion • Et si l'Elysée décidait d'en finir avec l'audiovisuel public...

14 juin 2013 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Le quotidien L'Opinion cite la Fondation iFRAP dans un article sur l'audiovisuel public, suite à la fermeture de la télévision publique en Grèce.

« A France Télévisions, ce seraient 10400 personnes, 8000 techniciens plus 2400 journalistes qui devraient s'inscrire à Pôle Emploi. A Radio France, 4000 salariés, dont 600 journalistes. Ils auraient certainement du mal à se recaser dans les chaînes privées, moins dispendieuses que leurs concurrentes publiques. France3, avec 6000 salariés, a une part de marché de 10% dans le paysage audiovisuel, le même pourcentage que M6…. qui n'emploie que 1200 salariés. Selon des calculs de l'IFRAP, sur la base de chiffres 2009, le coût de la grille de programmes par pourcentage de part d'audience s'élève à 47 millions d'euros pour France2, 68 millions d'euros pour France3, 35 millions d'euros pour TF1 et 28 millions d'euros pour Arte. »

Lire la suite