Éducation et culture

Le Figaro • Enseignants : les vraies raisons d'une grogne

28 septembre 2011 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Le Figaro revient sur les raisons qui poussent enseignants du public et du privé à faire grève aujourd'hui, et notamment sur les transformations du métier de professeur.

« Nicolas Sarkozy avait lancé une concertation globale sur le métier à son arrivée à l'Élysée. En avaient découlé les 271 pages du rapport Pochard, qui envisageait une augmentation des obligations hebdomadaires de service de 18 à 22 heures pour les titulaires d'un capes, soit deux mois de salaires supplémentaires. Il proposait aussi l'annualisation du temps de travail des enseignants pour davantage de souplesse. Différents groupes de réflexion ont fait encore valoir d'autres solutions ces derniers jours. Dominique Reynié, le directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, propose ainsi de doubler à la fois le temps de travail et le temps de présence des enseignants. De son côté la fondation iFRAP a calculé qu'augmenter de deux heures par semaine le temps de cours des certifiés entraînerait une économie de 44.000 postes d'enseignants. En Espagne, une telle disposition vient de mettre en grève 70% du corps professoral. »

Lire la suite