Concurrence déloyale d'Oséo : un témoignage clé

02 juillet 2008 • Bernard Zimmern

Le 16 juin 2008, nous publiions sur internet une lettre ouverte à Madame Christine Lagarde, regrettant qu'elle ait cautionné la création par Oséo d'un site mettant en communication assujettis à l'ISF désireux d'utiliser la défiscalisation TEPA avec des PME susceptibles d'en bénéficier, une activité que le secteur privé peut parfaitement assumer à condition de ne pas en être éliminé par la concurrence d'organismes publics fonctionnant gratuitement avec l'argent du contribuable.
Nous ne pensions pas si bien dire et nos dirigeants devraient réfléchir sur le témoignage ci-après reçu en réaction à cet éditorial.

Bernard Zimmern

24 juin 2008.

"Je suis Gérant d'une "start up" dénommée XXXX qui avait proposé dès
décembre 2007 à Oséo de faire un site Internet de rapprochement
PME/Investisseurs, notamment dans le cadre des nouvelles dispositions
fiscales sur l'ISF.

Nous avions remis à Oséo les spécifications détaillées de notre site,
qui étaient d'ailleurs sensiblement plus sophistiquées que ce qu'a
finalement développé 0séo.

Comme Oséo nous avait dit dans un premier temps qu'il n'envisageait pas
de faire lui-même un tel site, nous lui avions proposé toute forme de
collaboration pour lancer ce site avec son appui. Après nous avoir
"promenés" de service en service pendant plus de quatre mois, Oséo nous a
finalement fait savoir, la veille du lancement en grande pompe de son
propre site, qu'il n'était pas intéressé par une collaboration avec XXXX.

Voilà qui illustre bien votre lettre à Madame Lagarde."

Cordialement,

Y.P.

Commentaires

  • Par • Posté le 10/07/2008 à 11:04 Même approche que la COFACE, où à une époque il était conseillé de passer par elle pour "aides et conseils à l'export" en tant que "privé" et où les marchés présentés se trouvaient pillés par des grands groupes "publics" sur délit d'initiés.
    Instruit par l'expérience nous avions rapidement compris et évitions de passer par ces "pirates énarques" plus "filles publiques" que "fils de la Nation".
    Y.DBS
  • Par M.J. • Posté le 04/07/2008 à 07:21 Combien paye OSEO pour ses pub-reportages sur LCI ?

    Ce serait amusant de le savoir, au moment où le Président a décidé de supprimer la pub sur France Télévision.

    Si l'argent public d'organismes d'Etat va à la TV privée, autant supprimer ces organismes pour faire des économies.
  • Par J.E. • Posté le 03/07/2008 à 11:51 Il est lamentable de voir systématiquement l'Etat intervenir dans des domaines où il est particulièrement incompétent et cela en privant les entreprises qui le peuvent et le souhaitent d'obtenir de bons résultats.

    Le défaut de toutes ces PME est de ne pas être inféodées à ceux qui nous gouvernent, nos Guides!

    Courage à ceux qui osent encore agir, je sais que leur nombre s'amenuise.
  • Par • Posté le 03/07/2008 à 11:36 Voilà bien un exemple de la main-mise de l'Etat que Mme Lagarde réputée libérale et que je croyais convertie à l'économie de marché devrait méditer ; même si on peut lui accorder a priori un préjugé favorable comme je l'ai fait moi-même ; les gouvernements ne sont pas dirigés par des hommes politiques, mais par des énarques et autres polytechniciens dont la place serait plutôt plus utile dans les entreprises privées à se mettre les mains dans le cambouis où ils apprendraient ce qu'est un coût de production plutôt que de pantoufler dans le public aux frais des contribuables et de la Nation, le plus bel exemple qui a coûté lors de son remboursement très cher à la France est celui de l'emprunt Giscard 7% 73,indexé sur l'or, le seul emprunt où les épargnants n'ont pas été grugés lors du remboursement mais dont les auteurs du projet n'avaient jamais pensé que la clause d'indexation jouerait, ce qui avec l'inflation de l'époque aurait amené l'Etat à le rembourser en monnaie de singe comme les autres : il est vrai, toutefois, que cela n'avait guère d'importance puisque la note de solvabilité de la France est excellente, car il suffit d'augmenter les impôts pour donner confiance à nos créanciers ; pour couronner le tout, c'est un gouvernement de Gauche qui a dû, ainsi, éponger l'inconséquence d'un gouvernement de Droite ! Comment croire que tout a changé avec une fausse Droite au Pouvoir, encore plus bête que la Gauche (cf l'ISF, l'amnistie fiscale, 2 mots à ne pas prononcer, le train de vie des féodaux de la décentralisation etc...) Désespérant !