Concurrence déloyale d'Oséo : un témoignage clé

02 juillet 2008 • Bernard Zimmern

Le 16 juin 2008, nous publiions sur internet une lettre ouverte à Madame Christine Lagarde, regrettant qu'elle ait cautionné la création par Oséo d'un site mettant en communication assujettis à l'ISF désireux d'utiliser la défiscalisation TEPA avec des PME susceptibles d'en bénéficier, une activité que le secteur privé peut parfaitement assumer à condition de ne pas en être éliminé par la concurrence d'organismes publics fonctionnant gratuitement avec l'argent du contribuable.
Nous ne pensions pas si bien dire et nos dirigeants devraient réfléchir sur le témoignage ci-après reçu en réaction à cet éditorial.

Bernard Zimmern

24 juin 2008.

"Je suis Gérant d'une "start up" dénommée XXXX qui avait proposé dès
décembre 2007 à Oséo de faire un site Internet de rapprochement
PME/Investisseurs, notamment dans le cadre des nouvelles dispositions
fiscales sur l'ISF.

Nous avions remis à Oséo les spécifications détaillées de notre site,
qui étaient d'ailleurs sensiblement plus sophistiquées que ce qu'a
finalement développé 0séo.

Comme Oséo nous avait dit dans un premier temps qu'il n'envisageait pas
de faire lui-même un tel site, nous lui avions proposé toute forme de
collaboration pour lancer ce site avec son appui. Après nous avoir
"promenés" de service en service pendant plus de quatre mois, Oséo nous a
finalement fait savoir, la veille du lancement en grande pompe de son
propre site, qu'il n'était pas intéressé par une collaboration avec XXXX.

Voilà qui illustre bien votre lettre à Madame Lagarde."

Cordialement,

Y.P.

Commentaires