Budget et fiscalité

Suppression du quotient familial : calcul pour un couple de professeurs

Un impôt sur le revenu multiplié par deux

12 janvier 2012 • François Guizot

arton12492.jpg

François Hollande propose de remplacer le quotient familial par un crédit d'impôt déduit pour les foyers imposables et versé aux non-imposables. La direction du Trésor a calculé que cette proposition permettrait aux non-imposables de recevoir 607 euros, soit 50,6 euros par mois par enfant, cependant qu'à partir de 4.200 euros par mois de revenu, soit environ un tiers des ménages le foyer commencerait à être perdant. La Fondation iFRAP a demandé à un couple de professeurs de faire la simulation de ce que cette proposition changerait à leur fiscalité si jamais elle était adoptée. Résultat : un impôt sur le revenu à payer quasiment doublé.

Je suis agrégé, classe normale, au 09e échelon et ma femme aussi. Nous avons trois enfants. Nous déclarons un revenu net de 76 117 € par an et, déductions faites des dons aux œuvres, nous payons actuellement 3 593 € d'impôt sur le revenu.
Avec la proposition de François Hollande, nous paierions 8 716 € moins 1 821 € de crédit d'impôt (607 euros x 3) pour nos trois enfants, soient 6 895 €.

Autrement dit, nos impôts seraient quasiment multipliés par deux.
Il est assez logique qu'un président de gauche veuille augmenter les impôts sur le revenu des plus riches car, avec presque 6 000 € de revenus nets par mois, mon ménage appartient, ou peu s'en faut, au dernier décile de la population, c'est-à-dire aux 10 % de ménages les plus aisés.

Mais, entre augmenter les impôts des "classes moyennes supérieures" et les doubler, il y a tout de même un pas énorme que le candidat socialiste, dans l'état actuel de sa réflexion, semble vouloir franchir. Pourquoi décourager ma catégorie de revenus d'avoir des enfants en « défamilialisant » les impôts et encourager les ménages non imposables à en avoir plus en « familialisant » le RSA par exemple ?

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.