Budget et fiscalité

Réforme du Livret A : Merci Bruxelles

12 juin 2008 • Philippe François

budget_fiscalites.jpg

Pendant 10 ans, la France a lutté contre l'évidence et contre Bruxelles pour sauver l'exception du Livret A. Combien de Ministres, combien de fonctionnaires se sont usés dans ce combat ? Combien les banques ont-elles dépensé à ferrailler à Bruxelles contre le gouvernement français avant d'obtenir satisfaction ? Combien d'efforts les assiégés (La Poste, Caisses d'Epargne et Crédit Mutuel) ont-ils déployés ? Combien les Français ont-ils perdu dans ce combat stérile ?

Soudain le vent a tourné. Dans la tribune publiée par Le Figaro du 10 juin, Christine Lagarde et Christine Boutin s'enthousiasment pour cette banalisation qui va diviser par 2 le coût de la collecte du Livret A (grâce à la diminution du taux de rémunération des banques) et donc réduire le taux des prêts aux organismes HLM. La réforme se traduira par 250 millions d'économies pour les HLM et 20.000 logements sociaux supplémentaires.

Dans de très nombreux domaines, on gagnerait du temps et de la considération de nos partenaires européens à appliquer rapidement les mesures décidées à Bruxelles avec l'accord de la France, plutôt que de livrer des combats d'arrière-garde et de jouer la montre.

Lire aussi :
-« Pour l'ouverture des services publics à la concurrence »

-« Livret A, Bruxelles nous réveille »

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.