Budget et fiscalité

Gérard Depardieu : une nouvelle agence de notation

20 décembre 2012 • Philippe François

arton13035.jpg

L'installation de Gérard Depardieu de l'autre côté de la frontière a étonné. Son choix personnel a été généralement dénoncé comme petit bourgeois. En réalité, ses motivations sont peut-être très diverses. Mais quelles qu'elles soient, il serait prudent de prendre en compte ce nouvel avertissement envoyé à notre pays. A côté de ceux de Standard & Poor's et Moody's, le jugement des personnes a aussi son importance.

L'interprétation la plus basique est que cet acteur serait égoïste et refuserait de voir ses revenus taxés à 75% et son patrimoine soumis au taux majoré d'ISF. Indifférent à la montée du chômage et à l'endettement de la France, il vendrait son hôtel particulier parisien et partirait en Belgique, sans chercher à savoir si la crise justifie ou non les mesures de taxation des plus riches prises par le gouvernement. Cette position a été dénoncée par le Premier ministre et d'autres personnalités du monde politique ou artistique.

Mais il est aussi possible que cet acteur soit en réalité révolté. Très conscient des problèmes de son pays, il serait même d'accord pour contribuer financièrement à leur solution, mais en désaccord complet avec la façon dont les responsables politiques les traitent. Ce serait « d'accord pour payer, mais pas pour que mes impôts soient dilapidés dans des politiques et des structures contre-productives ». Le niveau record de nos prélèvements et les piètres résultats obtenus depuis des décennies pourraient justifier cette position.

Une variante de la position précédente est que Gérard Depardieu serait en réalité un militant qui souhaiterait envoyer un message fort aux gouvernements et plus encore à ses concitoyens. Puisque les jugements des agences de notation, de plusieurs pays européens et des économistes auxquels il fait confiance ne suffisent pas à convaincre les Français qu'il faut changer de politique, son départ et celui d'autres personnalités, pourraient contribuer à une évolution.

En fonction de sa morale individuelle, chacun peut avoir son opinion sur la décision tout à fait légale de Gérard Depardieu. Mais quelle que soit sa véritable motivation, la France a tout intérêt à écouter ce nouveau signal d'alarme : malgré sa situation géographique idéale, malgré la beauté de ses villes, de ses vignes et de ses paysages, malgré la qualité de ses TGV et de ses vins, la France risque de perdre sa note d'attractivité des personnes physiques. Beaucoup d'autres Français et étrangers peuvent avoir la même attitude que Gérard Depardieu et quitter notre pays avec leurs talents et leurs capitaux.

Commentaires

  • Par anca • Posté le 01/01/2013 à 01:06 Relisez donc la tirade de RUY blas et vous verrez comme elle convient à tous ces nantis du pouvoir et autres rapaces autour.

    Français, êtes-vous si naïfs, pour que vous compreniez enfin que rien ne change vraiment au royaume de France. La seule différence, c'est qu'aujourd'hui une grande partie du peuple français a un niveau intellectuel bien assez haut pour se rendre compte que la France est coupé en 2; les nantis, avec toujours plus de privilèges, et les autres.

    Tous ceux qui connaissent; le chômage, la peur de demain, les mauvais soins et même , par expérience, une justice au rabais,.

    Si les hommes de France en avaient encore un peu, ils descendraient dans la rue; ils arrêteraient tous d'aller travailler en se mettant en maladie comme sait si bien le faire une certaine catégorie de français.

    Liberté, Egalité, fraternité, c'est mots là sont bafoués depuis bien longtemps sur le territoire français.

    Je ne rêve que d'une chose; partir, quitter ce pays qui tue son peuple d'impôts et de taxes; les plus hautes d'Europe.

    En France j'ai constaté ces dernières années que je n'avais que des devoirs plus de droits.

    La France se meurt, et je ne veux pas voir la fin de l'agonie.
  • Par Pierre Cuisset • Posté le 28/12/2012 à 14:52 Une lettre de M.Depardieu a circulé sur le net.

    Hors le fait qu'il payait en impôts 90% de ses revenus, il mentionnait que son fils a été condamné à plusieurs mois de prison fermes, alors que pour les mêmes faits, on n'aurait que fait les gros yeux à un jeûne des banlieues.

    Il a visiblement compris que son fils a été condamné parce que c'était son fils.
  • Par Philippe Galteau • Posté le 21/12/2012 à 14:43 Infiniment d'accord
  • Par athenas • Posté le 21/12/2012 à 14:37 Ce n'est pas à la France que Depardieu est infidèle; mais à l'Etat qui gaspille l'argent qu'on lui donne. Les donneurs de leçon des gens au pouvoir feraient bien de balayer devant leur porte

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.