Budget et fiscalité

Crise des subprimes : l'Etat coupable ?

19 février 2008 • Julien Lamon

budget_fiscalites.jpg

A l'origine, parmi d'autres causes de la crise dite des subprimes, on trouve les cotations trop généreuses des CDO (collateralized debt obligations) par les trois grandes agences de notations financières. Dans son édition du 19 février 2008, le quotidien Wall Street Journal rappelle deux vérités fondamentales qu'il convient de garder à l'esprit pour analyser le bien fondé des notations de telles agences. Premièrement, les agences de notations émettent un avis, une opinion sur le risque à long terme des instruments financiers (la capacité à honorer ses dettes). Comme n'importe quels analystes, ou journalistes, les experts des agences de notations peuvent donc se tromper. Mais leurs erreurs ne sont généralement pas sanctionnées par le marché : ils enregistrent en effet une croissance de leurs profits bien supérieure à la plupart des sociétés mondiales (20 % de croissance annuelle ces dernières années). Cette situation est la conséquence d'une deuxième vérité.

Celle-ci est simple, les agences de notations possèdent le statut officiel de « Nationally Recognized Statistical Rating Organization » (NRSRO). Ce titre est accordé par la SEC, équivalent américain de notre Agence des marchés financiers. Evidemment ce statut officiellement décerné par l'Etat fédéral est assorti de privilèges, puisque les banques et courtiers ont l'obligation de détenir une certaine quantité des actifs entrant dans les 4 catégories les mieux notées par ces agences. Certains états américains obligent même les assurances à détenir de tels actifs.
Au bilan, comme pour la régulation, la puissance publique a créé un marché (l'évaluation du risque) et choisi le cartel des entreprises destinées à l'alimenter. Sans véritable contrainte d'amélioration de leurs notations, puisqu'elles ne sont pas véritablement sanctionnées, ces agences sont conduites à faire des erreurs de jugement. L'ouverture à une véritable concurrence, libre et non faussée par l'intervention étatique ne pourra que contribuer à l'émergence d'agences de notations véritablement performantes.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.